Gaza: Israël a-t-il vraiment atteint tous ses objectifs?

Au 24 ème jour de la guerre, et au 2 ème jour du cessez le feu parallèle entre Israël et le Hamas, la question se pose avec insistance au moment ou les signes apparaissent d’un début de retrait des forces israéliennes. Quelles garanties peuvent avoir été obtenues que le contrôle des tunnels sers effectif? Quelles certitudes peuvent exister qu’une force d’interposition comme celle de la FINUL au Liban, ce qui semble être envisagé, aura les moyens de mieux contrôler les choses que elle ne le fait au Liban Sud , ou le Hezbollah n’a jamais été désarmé? Qu’est ce qui empêchera le Hamas de reconstruire ses fortifications et d’ici quelque temps de reprendre progressivement, ou au moindre pretexte le lancement de missiles qui d’ici là, auront acquis une portée encore plus grande et menaceront des objectifs vitaux pour Israël?

L’inquiétude existe que un accord en trompe l’oeil, comme celui du Liban, qui a fait cesser les tirs  sur le Nord d’Israël ,mais a fait le lit de la prise de pouvoir rampante du Hezbollah au Liban, pendant qu’il amasse les fusées (40 000, selon les Israéliens) à l’arrière de la zone contrôlée par la Finul, se reproduise avec le Hamas: on y échange un soulagement immédiat contre un danger plus grand à moyen terme. Le doute existe que les dirigeants israéliens, poussés par des objectifs éléctoraux à courte vue, aient sacrifié les gains obtenus sur le terrain par l’armée israélienne à leurs craintes électorales, en cas de pertes plus importantes. Si c’était le cas ,ce serait assez effrayant, d’autant que le calcul serait à la fois inhumain (toutes ces victimes civiles pour cela) et erronné, les électeurs ne pouvant pas comprendre que l’on renonce aux objectifs qui ont été fixés à cette guerre, et qui se ramènent à la fin des attaques par le Hamas. Enfin, on ne doit pas penser que les gens sont aveugles. Si le Hamas arrive à tirer son épingle du jeu par un tour de passe passe,les masses arabes et palestiniennes tireront la conclusion qui s’impose: on peut échapper,par la ruse ou la pression internationale, aux ripostes israéliennes et donc la capacité de dissuasion de celles-ci sera annulée, ce qui poussera à  recommencer d’autres fois, au Nord ou au Sud, des agressions impunies.

Quelle analyse a conduit les dirigeants israéliens à choisir la voie du retrait avant que des accords de garantie internationaux aient été signés, ou que le Hamas ait craqué complètement? Pensent -ils que quelques centaines de miliciens tués sont une véritable dissuasion pour un mouvement qui prône le martyre? Doutent ils que ce mouvement va très vite reconstituer ses forces en hommes et en dirigeants? Une force internationale sera-t-elle une protection contre le Hamas, ou une protection du Hamas contre des interventions israéliennes?

Pour le moment, l’incertitude existe sur l’issue qui va être donnée à cette guerre.Le doute qui apparaissait  sur les buts de celle-ci au début de l’offensive resurgit à la fin: les dirigeants israéliens ont ils vraiment été à la hauteur de leurs responsabilités? Ont ils eu le courage que méritaient les risques pris par leurs soldats et les souffrances de la population civile?

Publicités
Explore posts in the same categories: actualité au proche orient, conflit de gaza, conflit israélo arabe, guerre au proche orient, Israël et sionisme

Étiquettes : , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :