Israel: la barre à droite, toute?

La logique des chiffres s’est imposée implacablement: Perès a chargé Netanyahou de former un gouvernement, parce que il était évident que Livni,malgré le fait qu’elle avait remporté les élections en ayant obtenu le plus grand nombre de sièges, était dans l’incapacité de  trouver une majorité pour soutenir son gouvernement.

A partir de cette réalité de fait: la gauche et le centre sont en minorité dans le pays, et sur des positions trop opposées à celles de la droite sur tout ce qui concerne le conflit avec les Palestiniens pour pouvoir mener une politique commune cohérente dans ce domaine crucial, qui rejoint les questions essentielles de la sécurité, de la défense,, et des relations internationales, un gouvernement d’union nationale n’ a pas de sens.

C’est pourtant ce qu’auraient souhaité, d’après les sondages, une large majorité d’Israéliens, qui y voyaient sans doute une façon de contrebalancer le poids inquiétant de l’extrême droite dans un gouvernement ou Netanyahou serait le plus « modéré » de l’équipe mise en place.

C’est aussi ce qu’aurait voulu Netanyahou, qui est parfaitement conscient de sa dépendance à l’égard des extrêmistes et de la fragilité d’un gouvernement à la merci de ces surenchères, ainsi que des contradictions entre religieux et laïques ( le parti de Lieberman), et aussi menacé par le mécontentement des alliés européens et américain.

Le refus de Livni d’être l’alibi de Bibi:

Malgré une phase d’expectative, Livni  a fini par tirer les conclusions de la situation: ne pas assumer de  rentrer dans l’opposition serait à la fois inutile quand  à l’atteinte de ses buts dans le processus de paix, Netanyahou bénéficiant de tous les atouts pour saboter le processus, tout en utilisant l’alibi de la coresponsabilité de Kadima, et suicidaire pour son image  personnelle, basée sur le courage d’éviter les compromis politiciens qui ont déconsidéré toute la classe politique aux yeux des Israéliens.

Kadima a réussi à préserver ses chances d’existence, toujours menacées d’un éclatement, en préservant ses positions malgré les discrédits liés a Olmert.

Mais Kadima devra franchir l’épreuve d’une période d’opposition, qui a déja sélectionné les constants des opportunistes qui ont rejoint le Likoud et les postes qu’il peut distribuer.

Cette phase d’opposition, que Kadima n’a encore jamais connue,le mettra sur la même ligne que le quasi défunt parti travailliste, qui s’est déconsidéré par son incohérence, son alignement sur des positions soit  purement syndicales, soit gauchistes.

Beaucoup de gens sont convaincus que le gouvernement de Netanyahou aura une durée de vie brève (6mois pronostiquent certains, sans doute très optimistes). Cela dit, cette idée de la brièveté de la configuration ultra droitière du gouvernement va peut être infléchir certaines réactions.

Les Etats Unis peuvent faire preuve de patience, ou même provoquer des situations mettent ce gouvernement face à ses contradictions. Ils peuvent faire, jusqu’à un certain point la différence entre l’Etat Israélien et un gouvernement conjoncturel. En même temps, on a vu la difficulté qu’il y avait à différencier les Etats Unis et la politique de GWBush.

D’une façon générale, il va être plus difficile pour les défenseurs d’Israêl de faire entendre leur voix face aux dérapages de l’extrême droite qui vont apporter de l’eau aux moulins des extrêmistes propalestiniens qui tentent par tous les moyens d’isoler l’Etat Israélien. On en a eu déja la démonstration avec les slogans qui ont fleuri partout pendant la guerre de Gaza visant à faire revenir en arrière l’Europe sur ses projets de coopération avec Israël. Un sommet a été atteint avec la décision de la  Suède de faire jouer un match de Coupe Davis avec Israël à huis clos, sous prétexte de manifestations propalestiniennes annoncées, alors qu’une députée socialdémocrate demandait le boycott d’Israêl pour toutes les manifestations sportives sous prétexte que le sport était incompatible avec « une politique belliciste »(sic).

C’est toute la difficulté de maintenir la position équilibrée de Kadima, qui avait trouvé , entre « le camp de la Paix », qui ne voyait que les torts israéliens, et était prêt à toutes les concessions pour arriver à une paix douteuse , et le « camp national » qui ne voyait que la force d’Israêl comme gage de sécurité, sans penser que nier tous les droits des autres mettait le pays en danger permanent, une stratégie éloignée à la fois de l’angélisme et du défaitisme pacifiste et du cynisme à courte vue négligeant tout autre élément que le rapport de force militaire des droitiers.

La droite de Netanyahou sera-t-elle assez intelligente pour ne pas créer l’irréparable, c’est à dire la rupture , ou du moins  un désinvestissement du lien privilégié , avec les Etats Unis,  qui serait le premier pas vers la tombe d’Israêl, plus sûrement que l’acquisition de la bombe par l’Iran?

Existe -t-il une chance de réformer le système électoral , comme le souhaitent Kadima et Lieberman, seule chance d’avoir un gouvernement assez stable pour enclancher un processus de paix?

Les Etats Unis vont -ils utiliser des pressions plus fortes sur Israël  pour résusciter le processus de paix moribond?

Quelles seront les perspectives si les Palestiniens renoncent à la tentative de créer un Etat parallèlement à l’Etat Israélien?

La période qui arrive s’annonce aussi pleine de dangers que d’inconnues.

Publicités
Explore posts in the same categories: actualité au proche orient, élections israéliennes, Israël et sionisme

Étiquettes : , , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :