La haine de l’Occident rassemble toutes les dictatures et tous les archaismes fanatiques

A l’heure de la mondialisation et de l’obligation impitoyable  de s’adapter à une modernité qui accélère la mutation des sociétés  et modifie les paysages sociaux  à une vitesse telle que il n’y a plus de temps comme auparavant pour que les gens aient le temps d’intégrer ce nouveau paysage mental , c’est l’Occident qui est désigné  comme le responsable de cette modification , confondue avec le règne d’un capitalisme débridé.

En France même, la perte d’identité du prolétariat ouvrier, diminué numériquement par la désindustrialisation et le développement de la société de services,  , la  précarisation liée à la crise et  aux emplois à durée déterminée qui empêchent la projection dans l’avenir ,  le sentiment d’un recul social par rapport à la génération précédente qui avait, dans les grandes entreprises une certaine sécurité en contrepartie de ses bas revenus , le recul de la force de  négociation des syndicats , le mélange avec un sous prolétariat immigré qui dévalue l’image traditionnelle des savoir faire  ouvriers , conduisent à une forme de désespérance sociale , qui ronge la solidarité nationale.

Sur ce terreau de souffrance sociale , de crainte du déclassement et d’horizon bouché pour une part de la jeunesse ,  renaît  le refus radical du système accusé  d’indifférence  ,et se redéploient les idéologies gauchistes  et tiers -mondistes qui lient dans une même diabolisation les Etats Unis , grand Satan universel , les dirigeants , de gauche ou de droite en charge des affaires du pays, et Israël, figure symbolisant, à travers  l’imagerie d’Epinal qui fait du Palestinien la victime absolue , le bourreau de tous les « damnés de la Terre ». la puissance maléfique et perverse qui fait obstacle au bonheur des peuples et qui permet de haïr en toute bonne conscience.

Dans le monde arabo-musulman , la rage de faire le constat de l’incapacité essentielle de la société traditionnelle , clanique et communautariste,  à enfourcher le cheval de la modernité ,et à apporter des pierres supplémentaires à la production scientifique et intellectuelle du siècle , se traduit par une fuite en arrière  dans l’archaïsme religieux, dans l’agrippement  aux rapports sociaux de domination d’un sexe sur l’autre, et dans la soumission  à des modes  momifiés d’autorité fondés sur  l’exclusivité de la référence à un texte sacré   qui rend sacrilège tout exercice de la pensée  indépendant des canons religieux.

La société arabo-musulmane , figée dans sa soumission à » l’homme fort » , aux rapports de filiation et de clientèle qui empêchent la constitution d’élites dévouées à l’Etat et au bien public que des  siècles d’élaboration ont constitué en Occident , craque dans la confrontation avec  ce monde moderne face auquel elle est démunie des outils indispensables que sont l’instruction (le taux d’analphabètisme reste très élevé) et  l’exercice de la pensée libre.

L’Occident est alors vécu comme le destructeur de cette société que le contact avec le monde extérieur menace comme les épidémies qui ont décimé les mondes écartés des germes européens vis à vis desquels les Européens avaient pu élaborer des défenses immunitaires

De même que l’Europe est passée d’une civilisation paysanne à une civilisation industrielle, puis post industrielle en un siècle , le tiers monde aborde ces mutations sans guides intellectuels , sans élites qui ouvrent le chemin , sans amortisseurs sociaux. Les déséquilibres économiques s’ajoutent aux désorientations culturelles ,ne laissant que des visions de désespoir aux populations. La seule issue conçue spontanément par les populations est alors le renfermement protecteur dans le système ancien et l’éradication la plus grande possible de tous les éléments rattachés à cette culture occidentale vécue comme antagoniste et dangereuse.

Chez une minorité, cela deviendra l’idéologie du « djihad » , avec la référence mythique à l’époque des Croisés et à la victoire des Musulmans sur les envahisseurs Occidentaux

Pour le plus grand nombre , la religion fournira sa consolation et  son appui structurant face à l’incompréhensible du malheur qui s’accumule,et donnera l’impression que l’impuissance n’est pas totale face à ce destin , surtout évidemment si Dieu mets son poids dans la balance.

Le troisième grand groupe d’ennemis de l’Occident se trouve du côté des deux grands ex empires de l’époque communiste, la Russie et la Chine.

La Russie qui sort de 70 ans de dictature communiste n’a jamais véritablement connu de système démocratique. Le peuple russe est passé  directement de  deux siècles de domination mongole à la dictature autocratique des Tsars et au servage maintenu jusqu’au 19ème siècle ; puis il est entré dans le régime de terreur camouflé  en discours démocratique du régime soviétique jusqu’à l’écroulement de celui -çi.

Le lent apprentissage du maniement de la démocratie par les pays européens et l’Amérique depuis le 18ème siècle , la lente mise en place de systèmes d’équilibre des pouvoirs qui ne paralysent pas pour autant les énergies , la constitution d’édifices juridiques, administratifs, politiques , éducatifs, qui permettent  l’expression d’une volonté collective et l’éducation des masses  tout en évitant la confiscation du pouvoir par des groupes qui ensuite  organisent la non réversibilité de cette prise de pouvoir , toutes ces étapes ont été manquées par le peuple russe , ce qui a permis à l’ancien régime de se  perpétuer sous une autre forme : un nouveau régime autoritaire et policier, ou l’opposition es un délit et ou les journalistes dissidents meurent sous les balles des sbires du régime.

L’ouverture vers la démocratie s’est confondue dans la pensée du peuple avec le capitalisme sauvage qui a précipité dans la misère une partie du peuple  qui avait accepté sa soumission au despotisme en échange d’une relative sécurité  et  d’une influence sur le cours des évènements mondiaux. Le régime policier et autoritaire qui s’est mis en place est apparu comme  un mal moindre que la dislocation de l’empire et la rétrogradation  au rang de pays quasi sous développé, comme l’ était la Russie ancienne , toujours en retard sur les puissances européennes. C’est ce statut de puissance de 2ème ordre , retardée et  rétrécie d’un tiers de sa surface et de sa population , que les Russes rejettent , espérant une revanche qui lavera l’humiliation subie  par l’échec  de leur tentative d’être  les égaux de l’Occident.

Là aussi , la nostalgie de l’homme fort , de Ivan le Terrible à Staline, qui instaure une dictature sans limite, mais satisfait le désir de revanche lié au retard économique et social par rapport à l’Occident , et donne au peuple le sentiment de sa puissance collective ce qui le console de son absolue impuissance individuelle devant le pouvoir ,compense l’humiliation de la déchéance de la place de maître du monde à  égalité avec les USA de la période de la guerre froide.

En Chine enfin,ce n’est pas tant la haine de l’Occident que la froide défense du système en place, qui  est conçu comme ne pouvant pas résister à l’introduction de la liberté  ,  qui détermine l’étrange mélange de capitalisme sauvage, de restes réchauffés  du régime communiste maintenu en place tout en étant vidé de son idéologie ,et d’un orgueil national qui reflète le sentiment de puissance en vertigineuse ascension et qui aspire à une domination mondiale dont le tenant du titre, et donc l’adversaire est l’Occident.

Déja se dessine , non pas la collaboration  dont rêvent les optimistes, mais le rapport de force de plus en plus tendu entre le tenant du titre et le challenger. Les adversaires accumulent les forces ,bâtissent les alliances,  les zones d’influence, anticipent les épuisements de matières premières ,assurent les approvisionnements.

La Chine applique sa vieille stratégie: modifier insensiblement le rapport de force de telle façon que à un moment l’adversaire n’ait même plus le désir de se battre devant la disproportion des forces: la vraie victoire est celle pour laquelle on n’ a même pas eu besoin de se battre.

Outre le passage par le communisme et les années de terreur dans ces deux grands pays , on retrouve la même histoire d’absence  d’opposition entre forces sociales s’équilibrant , comme la noblesse et la royauté, l’Eglise et le pouvoir royal , la bourgeoisie et l’aristocratie dans les pays occidentaux ,et qui ont conduit à des protocoles de compromis,  à l’expression de désaccords , à l’ acquisition d’une culture des contre pouvoirs. Les régimes asiatiques n’ont connu  que le pouvoir absolu et la soumission face à l’arbitraire et à la cruauté du pouvoir. Les pays occidentaux ont connu historiquement les chartes , les Lois , les constitutions , qui protégeaient les libertés contre l’arbitraire des puissants. C’est ce qui fait que les textes de lois en Russie ou en Chine sont inexistants (justice chinoise) ou purement formels, en Russie, aucun des droits constitutionnels n’ayant de force devant le pouvoir concret des dirigeants et des services de l’Etat à leur entière dévotion.

Toute cette hostilité ,qui bénéficie aux dictateurs et aux démagogues qui excitent la rage, l’humiliation , la frustration des masses malheureuses et leur désignent des boucs émissaires  montrent que si la haine l’emporte actuellement sur l’envie et l’admiration antérieures , la supériorité morale du système qui développe l’aptitude à penser  et à vivre librement  et à construire la dignité de l’homme par sa participation à son destin ,en lui donnant les outils intellectuels et institutionnels pour cela ,  reste inentamée. C’est pourquoi l’Occident doit maintenir l’universalité de ses valeurs et ne pas se désolidariser de ceux qui , Etats Unis et Israël au premier chef , sont élus comme cibles par ceux que les libertés rendent malades.

Publicités
Explore posts in the same categories: actualité au proche orient, communautarisme, conflit israélo arabe, Les ennemis de l'Occident

Étiquettes : , , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

One Comment sur “La haine de l’Occident rassemble toutes les dictatures et tous les archaismes fanatiques”


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :