Les attentats se multiplient en France ainsi que les horreurs des islamistes à l’étranger .

Après l’agression perpétrée à coups de couteau contre  3 militaires protégeant un centre communautaire juif, il apparaît clair que les attentats vont  continuer au fil de l’inspiration des candidats terroristes, avec des cibles déjà éprouvées: les juifs et les militaires ou les policiers. en priorité, mais tout citoyen deviendra une cible potentielle un jour ou l’autre.. Manifestement, le fait de ne pas disposer d’armes à feu ne suffit pas à dissuader les volontaires: après l’attentat à la voiture qui fonce dans la  foule , ou le couteau  avec lequel on attaque une foule de passants, les moyens de tuer le plus possible de Français vont se diversifier.Peu à peu, les méthodes du proche orient vont faire leur apparition en France; colis piégés dans les transports en commun, voitures remplies d’explosifs, toute la panoplie des moyens meurtriers sera utilisée pour faire passer en France le climat de terreur que veulent imprimer ceux qui les ont répandus dans les pays pourris du moyen -orient/ Ils viennent d’ajouter encore deux horreurs à la litanie de  leurs exactions: brûler vif le pilote jordanien qu’ils ont capturé, brûler des milliers de livres dans un autodafé géant reprenant l’exemple nazi, montrant leur haine de la culture et de la pensée. La visée manifeste de cette association maffioso religieuse qu’ est l’EI est  visiblement de bâtir sa renommée sur les sommets de sauvagerie que personne n’imaginait atteignables au XXI ème siècle. Son recrutement apparaît de plus en plus centré  sur le monde délinquant ou pré délinquant des banlieues, surfant sur la haine des policiers et de la France qui fleurit dans ces banlieues ou l’intelligence est considérée comme une tare sauf si elle sert à arnaquer son prochain. Ses méthodes se rapprochent aussi de celles utilisées par les mafias pour terrifier les rivaux ou  ceux qui tentent de les freiner.Déjà, les mafias sud américaines utilisent les décapitations et les mutilations dans cette démonstration de ce que il n’y a pas de limite à leur férocité. Ces mafias, qui sont elles mêmes des mouvements terroristes deviennent elles aussi des mouvements internationaux. Simplement, leur but est seulement l’enrichissement sans limites, et par les moyens inhumains du crime (assujettissement des individus privés de leur libre arbitre, utilisation sexuelle, corruption de fragments entiers des appareils répressifs.) La perméabilité des frontières entre le gangstérisme et les guerillas et les passerelles entre les uns et les autres sont de plus en plus nombreuses, dans le mélange entre trafics des régions frontalières (Sinaï, frontière de la Turquie et de l’Irak, grandes voies transahéliennes), filières de la drogue et des armes, trafic d’esclaves sexuelles, kidnapping conçu comme une industrie locale. En Amérique Latine, ce sont les cartels de la drogue  qui s’allient avec les guérillas qui elles même se financent essentiellement avec ces trafics, justifiant la dénomination de « narcos guérillas ». Partout l’interpénétration des mafias et des guérillas se développe,l’armée du crime devenant une école du crime et du terrorisme. L’apprentissage de la clandestinité, du maniement des armes, de la lutte contre la police commence  en France par les petits délits qui font entrer les délinquants dans une carrière d’affrontement avec l’Etat qui les combat et fournissent les hommes de main aux recruteurs plus intelligents qui les manipulent. L’islamisme fournit la bouillie intellectuelle qui permet de conquérir les esprits faibles qui se laissent embobiner et embarquer  dans des rêves de conquête du monde dont ils s’enivrent.

Les frères Kouachi, Koulibali, Merah, tous sont passé par la case prison et délinquance, avant de structurer leur haine par le discours islamiste et terroriste. Tous ont vécu la dérive qui les conduit vers  la fin suicidaire après quelques assassinats lamentables, dans un affrontement sans espoir avec la police.

Mais l’illusion qui fascine une frange de la jeunesse immigrée en lui faisant miroiter le rêve d’un état islamique augmentant progressivement sa puissance en absorbant les uns après les autres les états faibles de la région, et en disposant de leurs richesses pétrolières et financières va se heurter à la réaction grandissante des puissances du monde entier qui ne peuvent tolérer l’intrusion de fous aussi dangereux que l’EI. Il ne suffit pas pour conquérir des états même faibles de disposer de quelques milliers de militants fanatisés dont une partie ne peut plus servir après usage ( = autodestruction par explosion de la ceinture d’explosifs). Il est vrai que la situation était très favorable en Irak( armée détruite par les Américains et pas sérieusement reconstruite) et en Syrie( conflit avec la dictature sanguinaire de  Assad qui révulsait les masses musulmanes, et pays divisé entre groupes ethniques se préparant à un éclatement de la nation.)Le danger potentiel de cet état-bandit aux portes du réservoir d’énergie de la planète est si énorme que la réaction ne peut que s’amplifier jusqu’à l’écrasement de cette tentative. Mais le problème des masses musulmanes désemparées par les difficultés créées par leur éducation ou leur inéducation pour s’intégrer dans leurs pays d’accueil crée un réservoir de main d’oeuvre pour un terrorisme endémique qui ne peut déboucher que sur un ensauvagement de la vie politique. Le terrorisme reste un conflit de basse intensité, qui ne peut menacer que quelques centaines de victimes potentielles et qui ne détient aucun vrai levier dans les pays civilisés, même si il mobilise toutes ou presque toutes les forces policières d’un état. Mais il n’est pas pensable que comme dans la fable politique de Houellebeque les islamistes prennent le pouvoir dans un pays comme la France. Cependant ils peuvent essayer de grignoter des règles du vivre ensemble pour tendre vers une guerre civile larvée. Tout autre est la situation des états faillis d’Afrique et du Moyen Orient ou il existe des risques de bascule totale des régimes  vers des formes proches de celle de l’Iran. L’Egypte est passée à deux doigts de cette issue et la Turquie penche de plus en plus vers une dictature islamiste camouflée en  Etat « neutre » devant cette question, tandis que le Pakistan reste en état d’équilibre instable, hypocritement camouflé » en « ami des Etats-Unis ».

L’avenir est sombre, mais pas nécessairement catastrophique si l’Occident se reprend et si en particulier les Etats Unis ne renoncent pas à leur rôle de défenseur du monde libre, face à l’offensive du nouveau totalitarisme qui s’avance en profitant de la cacophonie européenne et de l’indifférence ou de la complicité des ex empires communistes.

 

Publicités
Explore posts in the same categories: actualité au proche orient, antisémitisme, conflit israélo arabe, islamisme, Les ennemis de l'Occident, terrorisme

Étiquettes : , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :