Archive pour mai 2015

Emmanuel Todd vs Manuel Valls:la gauche explose sur la question de l’Islamisme

mai 9, 2015

Les insultes volent de plus en plus bas entre les factions de la gauche: Emmanuel Todd se lâche et traite M. Valls de pétainiste,  de « bête », et les manifestants  du 11 janvier de cathos refoulés et d’islamophobes racistes. Valls refuse la polémique et dit a Todd qu’il se déshonore avec ses insultes.Déjà la ministre de l’éducation, prise à parti pour ses choix pédagogiques  contre les langues anciennes e, les classes « élitistes » d’allemand  et les programmes d’histoires pleins de trous concernant le « roman national » français, ripostait en traitant les intellectuels qui la critiquaient de « pseudo-intellectuels » (comme si elle en était une vraie!).

Mais l’explosion de haine inaugurée par l’ouvrage polémique de E. Todd expose bien  la ligne de partage entre les deux gauches françaises.La gauche de E.Todd est promusulmane,Elle considère les musulmans comme les victimes exemplaires de la société française, ceux qui sontl’élément de discrimination entre « vraie gauche » et fausse gauche, ceux qui les défendent dans tous les domaines sont des vrais hommes de gauche, les autres font partie de la « France blanche », sont consciemment ou non islamophobes, et en plus, c’est sa trouvaille personnelle, des cathos refoulés.,c’est la France pétainiste(?) qui est descendue dans la rue.
La « pensée » ultra simplificatrice des gauchistes, fonctionnant sur des schemas binaires du style anti islamiste= islamophobe raciste-pétainiste partisan d’une France blanche= proche des nazis= ne méritant que le mépris et des insultes montre la dégénérescence du débat politique, A quand les « vipères lubriques » et les hyenes »écrivains. L’insulte se substitue à l’argumentation défaillants, la bonne foi de l’autre est contestée et son appartenance au règne de l’épouvantable affirmée comme une vérité( puisque c’est un « spécialiste » qui le dit. Sauf que aucun chiffre n’a jamais prouvé que les manifestants étaient des « cathos refoulés ni des pétainistes.La seule preuve qui découle de tout ça, c’est que les interprétations les plus fantaisistes sont possibles, et que quand un spécialiste est prisonnier de son idéologie,tous les contresens et les manipulations peuvent sortir de sa bouche,sans qu’il manifeste la moindre hésitation.;.La seule conviction qui ressort de cela, c’est le total manque de rigueur et de fiabilité professionnelles de E.Todd.Cet ancien communiste a gardé le mode stalinien de discussion par disqualification de l’adversaire, et il n’est pas le seul.La gauche a toujours utilisé le ton moralisateur pour disqualifier ses adversaires.. et se voit maintenant appliquer à elle même sa propre méthode: dans quel monde vivons nous!

Ce n’est pas les manifestants du 11 janvier, qui ont manifesté contre l’intolérance criminelle et la barbarie des criminels islamistes,qui étaient des pétainistes de « la France blanche, c’est E. Todd qui laissé libre cours à sa haine de ceux qui ne voient pas le monde comme lui et qui a rendu visible son appartenance au club des intellectuels prêts à toutes les forfaitures intellectuelles( comme ceux qui ont défendu Pol Pot, les atrocités de la révolution culturelle et maintenant celles des criminels islamistes que nous côtoyons.

Il ne lui reste plus qu’ à adhérer aux théories complotistes pour boucler la boucle, et faire un dernier petit tour médiatique, avant de rejoindre la cohorte des intellectuels enivrés de leur prestige médiatique et prêts à tout pour maintenir l’illusion d’une puissance intellectuelle qui n’est que du vent.Les tentatives de réutiliser les miettes de l’anti impérialisme et de l’internationalisme fantasmatique n’inspirent plus que quelques discours vengeurs et déconnectés de la réalité et du jugement de la majorité des français.

Publicités

« le Monde », un journal pro palestinien qui n’hésite pas à faire feu de tout bois pour essayer de déconsidérer l’armée israélienne

mai 5, 2015

Le numéro daté du 5mai du quotidien met le paquet dans l’attaque portée contre l’armée israélienne: une photo barrant la  moitié supérieure de la une,montrant des palestiniens au milieu d’un monceau de ruines  surmontée d’un titre qui est une condamnation morale sans appel: « La dérive morale de l’armée israélienne à Gaza ». Le choc des mots allié à celui des photos, Le Monde a décidé de frapper de toutes ses forces là ou cela fait mal: la réputation d’attitude éthique de l’armée israélienne, qui s’oppose évidemment au rejet de toutes les lois de la guerre par les palestiniens: utilisation d’édifices religieux, hospitaliers ou scolaires comme base de lancement de roquettes qui visent les populations civiles israéliennes, utilisation de boucliers humains pour protéger les cellules activistes, port de vêtements civils par les militaires et utilisation de civils et même d’enfants et de femmes dans des attaques – suicide contre les soldats,etc.. La guerre menée par le Hamas s’enorgueillit de ne respecter aucune des lois de la guerre et évidemment pas la convention de Genève. Le Monde se saisit donc  de l’offensive politique d’une ONG gauchiste nommée « Breaking the silence » qui déclare que l’ offensive de Tsahal sur Gaza  a provoqué des dégâts humains et matériels tels que cela « jette de graves doutes » sur l’éthique de Tsahal… et offre deux pages complètes de son journal, en page 2 et 3, avec en prime une deuxième photo montrant les corps ensanglantés de 3 enfants palestiniens tués lors de la bataille de Gaza.. Le mécanisme est toujours le même. Quelques soldats ou même officiers expriment des critiques sur quelques évènements qu’ils ont vu et cela construit les bases d’une argumentation dont le véritable but est d’une part de traduire devant un tribunal international les chefs militaires israéliens, sans rien dire de la litanie de crimes commis par les dirigeants terroristes palestiniens . Le principe du « deux poids, deux mesures » est utilisé sans vergogne, pour essayer de  refaire passer l’armée israélienne sur une position défensive, la mettre en position de justifier toutes les mesures défensives qu’elle prend pour défendre ses soldats (tirer sur les civils qui s’approchent à plus de quelques centaines de mètres des soldats, tirer sur les gens qu’on voit téléphoner et qui observent des toits le champ de bataille,etc, d’autre part de couper Israel de ses sympathisants, au profit d’in vision victimaire des palestiniens, dont il faut rappeler que ils on inauguré la guerre de Gaza par le lancement sur la population civile de Israel de centaines de roquettes. Les organisations gauchistes israéliennes depuis longtemps prêchent le même discours:les Palestiniens sont les pauvres victimes civiles de la soldatesque israélienne qui abuse toujours de sa surpuissance. La guerre que ces organisations pacifistes mènent contre  Israel se déroule toujours à visage masqué, derrière le paravent  des protestations »moralisantes », mais son but est stratégique: il s’agit de miner la respectabilité du combat pour son existence d’Israel pour atteindre le niveau de réprobation morale qui a atteint les armées des guerres coloniales dans la période  de l’ après-guerre . Tous les ex gauchistes des années 60/70 frétillent de plaisir à l’idée de réendosser leurs vieux habits de militants anticolonialistes, enfin une bonne cause (périmée) à se remettre sous la dent. C’est une véritable « cinquième colonne », qui poursuit son travail systématique  de coupure des liens entre Israel et ses soutiens internationaux avec un écho minimal en Israel même, mais qui ont un certain succès auprès  auprès d’une élite qui est fatiguée du poids historique de la « question juive ». Le Monde qui ne cache pas son soutien aux mouvements pacifistes de la région, comme le moribond « La Paix Maintenant »,mobilise toutes ses forces pour donner l’écho maximum  a ces groupuscules,qui n’ont qu’un echo très réduit en Israel même, mais qui convainquent encore quelques socialistes en France et quelques « humanitaires »  confits dans le désir de bonne conscience et l’aveuglement sur les désirs véritables de ceux qui ne cessent de se faire passer pour des éternelles victimes. Ainsi, Le Monde continue  à jouer son rôle hypocrite de « journal objectif » alors qu’il est engagé à fond  dans une lutte politique ou il n’hésite pas , sous l’apparence  de la neutralité, a défendre de toute sa force d’influence, les manipulations d’opinion des bandits du Hamas et de leurs complices.La dérive morale n’est pas celle de l’ armée israélienne, c’est celle du « Monde » qui utilise l’insinuationet la présentation tronquée des faits  pour  faire le sale travail de la désinformation . Quelle déchéance!