la France est en guerre avec la secte d’assassins qui promet de nouveaux crimes de masse.

Pour une fois, les choses sont dites clairement: la guerre à mort entre les ennemis de la liberté et de la civilisation et la France est déclarée.Loin des périphrases précautionneuses qui,  équilibrent une position par son opposé, une déclaration par sa contrepartie, sans ambiguïté,la bataille est engagée. Elle l’est sur deux fronts: dans le désert de Syrie, ou il s’agit d’écraser l’armée de fanatiques,bien équipée avec les matériels pris à l’armée syrienne dans sa déroute, commandée en grande partie par les anciens officiers de Sadam Hussein, et dont tout le monde s’accorde à dire que il faudra des troupes au sol pour la réduire (Même Hillary Clinton l’a reconnu dans un discours récent. Mais qui est ce qui s’y collera?).Mais même si la géographie du champ de bataille est bien plus favorable qu ‘en Afghanistan, les Américains craignent le piège d’un nouvel enlisement, et la coalition recouvre de telles différences d’objectifs stratégiques  que personne n’est encore prêt à prendre le risque « d’y aller » .En même temps la conscience du danger mortel qui menace la civilisation a progressé,et même la stratégie de Obama de simplement « contenir » la progression de l’Etat Islamique apparaît dépassée. Au fur et à mesure de la litanie des crimes barbares, et de l’extension du recrutement des séides de l’EI, les Etats de la région et du monde civilisé se mobilisent les uns après les autres. après l’entrée en action de la Russie et de l’Iran.

Le deuxième front est le front intérieur en France. L’EI a continué à menacer toute la population française d’instaurer la terreur par des crimes se surpassant dans l’odieux. Après les meurtres de journalistes, de Juifs et d’enfants (Mohamed Merah), ils continuent dans l’escalade de menaces démentes. Après avoir fait un carnage au milieu de la jeunesse qui buvait un pot ou écoutait  un concert de rock, c’est  toute la population civile d’un pays qui est désignée comme cible des tueurs  inhumains qu’ils ont endoctriné,formé, et formaté et qui achèvent à bout portant ceux qui n’ont pas expiré à la première mitraillade.Cette secte de tueurs heureux de mourir  après avoir causé un bain de sang doit être éliminée par tous les moyens, peu importe qu’ils s’auto-pulvérisent en appuyant sur un petit bouton ou qu’ils soient transformés en gruyère comme leur chef qui n’a pas réussi à échapper aux policiers dont il se moquait. Le premier ministre a évoqué le risque d’attentat chimique et  les équipes de secours s’entraînent pour pouvoir faire face à la catastrophe qui s’annonce. Cela veut dire que il faut faire vite, pour prendre de vitesse les criminels qui rivalisent d’inventivité pour trouver des moyens pour tuer encore plus de gens et terroriser davantage.L’ère des loups solitaires n’est pas finie, bien au contraire, mais elle va passer au second plan, derrière les attentat soigneusement planifiés, mis en oeuvre par des équipes organisées et formées dans ce seul but: tuer, tuer et encore tuer.

Inévitablement, comme dans toute guerre, apparaissent ceux qui disent que il faut négocier plutôt que faire la guerre, et préserver la moindre miette de liberté. Comme le PC à l’époque réclamait le retrait des fusées américaines qui devaient faire face aux missiles russes déjà installés, la CGT annonce qu’elle votera et luttera contre les législations d’exception, faisant passer dans un tour de passe-passe les morts et les centaines de blessés de cette guerre pour un incident secondaire.
Ceux qui trahissent l’effort de mobilisation de tout le pays, au nom d’idéologies  et de réflexes périmés, et tentent de noyer le poisson en espérant tirer des bénéfices de ce soutien aux groupes communautaristes, leur future clientèle, doivent être dénoncés comme complices des assassins à qui leur refus  des moyens de lutter contre les criminels donne du temps pour perfectionner et perpétrer leurs attaques. La 5ème colonne n’est pas un fantasme, elle existe et est constituée de vieux routiers de ces combats sur les arrières du front: communistes, gauchistes, écologistes, après une période de sidération devant l’horreur, montent au front… contre les fondements de la défense du pays: Les vieux militants se réveillent et sortent du bois:Noël Mamère, Esther Ben Bassa, le chef de la CGT,  entament la complainte des libertés menacées. Chritiane Taubira, leur leader spirituel,n’a pas pu lors d’une interview , approuver le retrait de la nationalité française pour les binationaux terroristes,. Elle n’a pas osé s’y opposer, mais tout le monde a bien compris que cela lui tordait la bouche d’acquiescer.

L’unité du peuple français se fera sans et contre ces individus qui , pour beaucoup d’entre eux,ont l’habitude de choisir le camp ennemi..

Publicités
Explore posts in the same categories: actualité au proche orient, guerre au proche orient, Les ennemis de l'Occident, pacifisme en france, terrorisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :