La repudiation par les Etats Unis du pacte nucléaire avec l’Iran

 

Trump est passé à l’acte et a refusé de proroger le pacte qui avait été négocié par Obama avec les Iraniens, s’attirant les désapprobations et les condamnations des autres signataires.

Pourtant, le fond de l’affaire est continuellement escamoté par les pays européens (France, Allemagne, Grande Bretagne, ) , qui se retrouvent pris à contre pied par la décision nette et sans fioritures de Trump.

Sur le fond, tous ces pays savent parfaitement que l’accord signé par Obama est complètement bancal, et que Trump a parfaitement raison de qualifier cet accord de plus mauvais accord jamais signé par les Etats Unis. En effet, quel est le contenu de cet accord: d’un côté, les états signataires cessent toutes les sanctions économiques, et permettent à l’Iran de profiter des revenus pétroliers pour reconstruire une économie sinistrée  et  disposer ainsi des moyens financiers de  soutenir le développement d’une industrie de guerre ( développement d’une ,défense contre avions, d’une industrie de missiles balistiques et de drones militaires,aide financière aux divers mouvements terroristes de la région).

La stratégie de Obama, développée par ses soutiens démocrates est basée sur un pari: celui que le développement économique aura pour résultat le développement d’une classe moyenne qui infléchira dans un sens plus modéré la politique extrémiste  des dirigeants iraniens.L’extrême naïveté de cette croyance, qui ne tient aucun compte des paramètres spécifiques à une dictature théologique, pour qui les facteurs idéologiques sont prioritaires  sur tous les autres . De plus, la nature expansionniste du régime iranien et sa capacité à fuir en avant dans un conflit militaire qui soude la population dans un élan nationaliste font que devant  toute menace de déstabilisation, le régime accentuera ses positions extrémistes.

De l’autre côté, less Iraniens promettent de limiter le nombre de leurs centrifugeuses, mais pas de les supprimer et donc de diminuer leur processus d’enrichissement de l’uranium…pendant 10ans. Mais après? Rien n’est dit sur ce qui suivra et les Iraniens qui auront regonflé leur économie, ne seront plus aussi vulnérables que maintenant. Ils seront alors proches du seuil nucléaire il ne leur restera que à relancer leur  centrifugeuses qui existent déjà par milliers pour atteindre en quelques mois la capacité nucléaire.
Donc le résultat de l’accord aura été de donner des moyens financiers aux iraniens en échange d’un ralentissement de leur enrichissement de l’Uranium, (Il faut savoir que les premières étapes de l’enrichissement sont les plus longues( la deuxième phase est nettement plus rapide). Cele leur permettra de se maintenir juste à la limite du taux d’enrichissement toléré, puis, à la fin de la période du pacte, de faire un bond qui leur donnera la possession de la bombe.

C’est vraiment ce qu’on peut appeler un accord nullissime. Mais Obama a sauvé la face et prétendu avoir muselé le molosse iranien, ce qui  a certainement bien fait rire les mollahs.

Le parallèle avec Munich en 1938 saute aux yeux. Face au bluff nazi, les puissances européennes et leurs opinions publiques tremblantes de peur, ont essayé de se convaincre qu’une solution pacifique était possible, et se sont deshonorées en abandonnant la petite Tchécoslovaquie à la menace militaire  allemande.

Ils n’ont pas compris que en cédant à la menace, alors qu’il était encore temps d’écraser le monstre qui s’ébrouait et s’enhardissait à leur frontière, ils se préparaient cinq années d’enfer et des dizaines de millions de morts.C’est la même chose qui se joue avec l’Iran.

Les fous de Dieu chiites, guère meilleurs que les Fous de Dieu sunnites, se sont emparés du pouvoir dans un pays en partie moderne dans un monde musulman tenté par le passéisme et la haine de l’Occident.Ils ne lâcheront le pouvoir que quand ils seront face au peloton d’exécution, et ils entraîneront dans leur chute beaucoup de  monde.
Les Européens,qui ont vécu deux guerres mondiales ne veulent plus entendre parler de guerre, et si on les assure qu’il seront tranquilles pendant10 ans, ils ne veulent pas en savoir plus.

mais les manières de Trump leur déplaisent-elles sont déplaisantes-Son parler cru est grossier, il ne tient pas compte du respect de l’autre, son égocentrisme est vulgaire et iLne connaît que les rapports de force.Pourtant, dans l’affaire du pacte avec les Iraniens, il fait preuve de clairvoyance.
Les analystes s’interrogent: a t il un plan B ? ou bien n’a t il que la guerre à proposer?

Pour le moment, personne ne sait quelle est la stratégie Trump.

il semble que son idée soit, sur le modèle de la relation avec la Corée du Nord,une pression suivie d’une négociation. Mais l’Iran n’est pas la Corée du Nord,et surtout personne ne sait encore quel sera le résultat des discussions entre les deux parties

Le point faible de la position de Trump, c’est l’opposition des Européens qui se sentent traités comme partie négligeable, et qui craignent d’avoir à payer les pots cassés d’un boycott de l’Iran, si ils refusent les règles imposés par les Américains.Surtout les paroles de Merkel » l’Europe ne peut plus compter sur la protection de l’Amérique » sont lourdes d’implications et de conséquences.Trump n’aurait-il réussi qu’à briser l’unité du monde occidental en réduisant tout à des considérations d’intérêt à court terme?

Publicités
Explore posts in the same categories: Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :