.L’extreme droite masquée derrière certains leaders des GJ cherche à provoquer une épreuve de force avec le pouvoir légitime

Les leaders extremistes des GJ Drouet et Maxime Nicolle,  poussent continuellement à  l’escalade »et à l' »aggravation des manifestations avec l’idée des « nuits jaunes » , puis l’idée de manifestations étendues à n’importe quel jour de la semaine.Parallèlement, il s’efforcent de dissuader les gens de participer au grand débat, sentant bien que si un dialogue s’établit avec le pouvoir, celui ci deviendra un interlocuteur et  non  un ennemi haï qu’il faut abattre à n’importe quel prix.

L’ autre élément inquiétant  est la proposition de la CGT de faire le 5 février une journée de grève générale. La CGT cherche une revanche après sa défaite totale dans la bataille de la réforme de la SNCF. Les GJ cherchant manifestement à élargir une base qu’ils sentent menacée  envisagent de s’agréger à ce  mouvement, contrairement à leur volonté initiale de ne pas se laisser absorber par les mouvements politiques et syndicaux « classiques ». Du coup, les groupuscules d’extrême gauche, précisément le groupe trotskiste Nouveau Parti Anticapitaliste proposent de déclarer  » la grève générale illimitée » vieille lune des partis trotskistes , déclaration de guerre totale au régime et dernière étape précédant « la lutte armée ». Les déclarations boute feu de Mélenchon justifiant les violences  des GJ et les encouragements à continuer montrent l’alliance objective des extrêmes. Les déclarations d’admiration de Mélenchon à Drouet, alors que les sympathies de celui-ci pour Marine Le Pen sont avérées, malgré les tentatives de Drouet d’effacer les traces sur internet de son soutien aux discours d’extrême droite, montrent la convergence profonde entre les deux partis populistes. Cette complicité de fait dans la tentative d’agrandir la crise politique n’est nullement incompatible avec la rivalité et la concurrence des deux mouvements, comme le montre l’exemple de l’Italie où la Ligue et le mouvement 5 étoiles, se partagent le pouvoir, tout en se disputant l’électorat populiste.

C’est une véritable courte échelle que ces deux mouvements se font réciproquement, tout en niant leur proximité qui, si elle devenait évidente, produirait défections et éloignement de nombreux militants qui se sentiraient déshonorés par l’alliance rouge-brun évoquant les mauvais souvenirs de l’époque de la deuxième guerre mondiale.

En même temps, les deux compères soutiennent les « fake news » les plus délirantes , dans leurs forcing anti- européen : ils attaquent les soi disant choix qui amèneraient la France à « redonner l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne(sic!), et à donner son siège au Conseil de Sécurité à celle ci. Ces énormités ne les gênent pas du tout, comme celles proférées par Maxime Nicolle selon qui les attentats terroristes  de Strasbourg seraient des « faux » mis en scène par le pouvoir pour détourner  l’attention des GJ. On voit que l’adage nazi selon lequel il ne faut pas reculer devant  les mensonges énormes et que « il en restera toujours quelque chose ».a trouvé des émules  dans les officines glauques qui concoctent les énormes mensonges qui se développent ensuite de façon virale sur Internet
De même, les mensonges les plus éhontés ont circulé sur l’existence de manifestants  tués dans les affrontements avec la police.
Ce qui est effrayant avec ces allégations, c’est l’intensité de la haine qui conduit à de telles accusations de trahisons honteuses, et l’absence de culture historique de ceux qui les gobent.C’est aussi l’absence de conscience professionnelle des journalistes  qui ne se préoccupent pas de démentir les mensonges qui truffent les infos et qui faussent la démocratie en falsifiant les éléments qui fondent les choix des citoyens.( et encore, sans mentionner le soutien qu’apporte à ces mensonges la presse russe en français ( russia today,etc) qui met de l’huile sur le feu en étant une référence à  tous ces mythes mensongers, .Ainsi, les truqueurs faussent la libre compétition des idées, comme les champions qui se dopent faussent la compétition des sportifs.C’est aussi ce qui s’est probablement passé aux dernières élections présidentielles aux Etats Unis qui ont été polluées par les « fake news » relayées par la presse russe de propagande.

Un facteur d’espoir dans cette bataille est l’apparition d’un projet de liste des GJ aux européennes,, qui montre qu’il existe une tendance chez les  GJ à l’entrée dans le jeu démocratique, et aussi une possibilité que des voix manquent aux partis extremistes (LFI, RN, DLF) aux prochaines élections.Cependant, cette tendance semble minoritaire pour le moment, et les leaders extremistes hurlent à la manipulation, repris en coeur par les partis populistes qui s’inquiètent de voir surgir à leurs côtés des rivaux qui vont les priver de votes essentiels et de leur capacité à parler au nom des GJ qui auront leurs propres porte paroles.

En tout cas, les jeux ne  sont pas faits. La tentative de la CGT de déclencher un vaste mouvement risque de tomber à l’eau, comme les slogans des trotskistes qui ont toujours échoué à entraîner les masses populaires, toujours défiantes devant ce jusqu’au-boutisme sectaire. En attendant, Mélenchon continue à défendre le dictateur vénézuelien Madeiro qui a réussi à ruiner le pays qui possède les plus grandes richesses pétrolières au monde et à pousser  à l’émigration des millions de vénézuéliens qui meurent de faim. Copain avec les dernières dictatures d’Amérique Latine, soutenues par Castro , l’Iran et Poutine, Mélenchon nous donne un avant gout de ce qui nous attend si il arrive à conquérir le pouvoir. Avis aux amateurs.

,

GB

Publicités
Explore posts in the same categories: Uncategorized

One Comment sur “.L’extreme droite masquée derrière certains leaders des GJ cherche à provoquer une épreuve de force avec le pouvoir légitime”

  1. mhallakstamler Says:

    A corriger… 🙂
    « populistes qui s’inquiètent de voir surgir à leurs côtés des rivaux qui vont les privés de votes essentiels et de leur capacité à parler au nom des GJ qui auront leurs propres porte paroles. »
    « populistes qui s’inquiètent de voir surgir à leurs côtés des rivaux qui vont les privER de votes essentiels et de leur capacité à parler au nom des GJ qui auront leurs propres porte paroles. »


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :