Mélenchon choisit de ne pas condamner l’antisémitisme mêlé aux GJ , attestant son glissement vers un populisme sans barrières morales

Il fallait le faire! Au moment ou un mouvement national de protestation contre la poussée de l’antisémitisme se développe, et alors que une manifestation est décidée , après l’agression dirigée contre le philosophe Alain Finkielkraut et la série, d’inscriptions infâmes sur les murs parisiens, Mélenchon nie avoir été averti, et se plaint de « l’instrumentalisation » de la lutte contre l’antisémitisme. Ce communiqué, rendu confus par les contorsions pour sauver la face et ne pas dire que l’on ne veut pas être accusé de se démarquer de ce mouvement , signe le crime; Emporté par sa volonté de coller aux GJ, Mélenchon jette par dessus bord toute idée de défense de la République et donne des pistes d’argumentaire aux antisémites, y compris dans ses propres rangs, qui s’empressent de hurler à l’instrumentalisation, tout en minimisant l’agression contre Finkielkraut.Ce sont plusieurs des membres du cercle dirigeant de LFI qui ont des connexions avec des antisémites (Ruffin avec Chouart par exemple) et avec le mouvement raciste antiblanc des « Indigènes ». Surtout , la nébuleuse « antisioniste » est largement présente dans les rangs des militants. qui se relaient sur les plateaux de TV pour se présenter en victimes de ceux qui condamnent l’antisémitisme . ,

Les protestations d’innocence deLFI qui disent qu’ils n’ont jamais failli dans leur pureté de démocrates et de républicains ne valent plus que des cacahuètes, après leurs prises de défense de toutes les violences antirépublicaines (attaques des forces de l’ordre attaque de l’assemblée Nationale et du symbole qu’est lArc de Triomphe, etc . Malheureusement pour lui, plus il colle aux GJ plus ceux-ci se rapprochent duFN et plus son électorat lui file entre les doigts.

LFI doit être pris pour ce qu’il est: une officine de recyclage des ennemis de la République, qui ont le choix entre LFI et RN, servant à leur donner la couverture de respectabilité d’un parti ayant des députés à l’Assemblée, et permettant d’ exhaler sa haine sans être réduit au silence en faisant semblant de jouer le jeu démocratique.

C’est ce qui fait sonner juste le jugement de Agnes Buzyn, ministre de la Santé, qui qualifie le virage de Mélenchon de « naufrage ». Peu à peu, Mélenchon est sorti de l’arc démocratique et républicain comme le lui ont déjà dit Hamon et Faure, et se retrouve au milieu des voyous poussant le pays vers le chaos ou ils espèrent être récompensés pour leur sale travail Le.naufrage de Mélenchon en rappelle irrésistiblement un autre: celui de Doriot, dans les années 30, quittant lePCF pour créer un parti fasciste, avant de disparaître dans les poubelles de l’Histoire.

Il est possible que les Français qui se détachent peu à peu de leur sympathie pour le mouvement des GJ et de leur violence se souviennent de ceux qui ont soutenu ces déchaînements de violence, quand ils n’y ont pas participé en sous main. Les républicains, eux , se souviendront des prises de position contre la condamnation des actes antisémites
A ce moment, LFI sera coulé et ne sera plus qu’un groupuscule d’enragés, ne gardant plus que le souvenir de la période glorieuse ou ils pouvaient, par GJ interposés, faire peur à la France.

Publicités
Explore posts in the same categories: Uncategorized

One Comment sur “Mélenchon choisit de ne pas condamner l’antisémitisme mêlé aux GJ , attestant son glissement vers un populisme sans barrières morales”


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :