Archive pour novembre 2015

la France est en guerre avec la secte d’assassins qui promet de nouveaux crimes de masse.

novembre 20, 2015

Pour une fois, les choses sont dites clairement: la guerre à mort entre les ennemis de la liberté et de la civilisation et la France est déclarée.Loin des périphrases précautionneuses qui,  équilibrent une position par son opposé, une déclaration par sa contrepartie, sans ambiguïté,la bataille est engagée. Elle l’est sur deux fronts: dans le désert de Syrie, ou il s’agit d’écraser l’armée de fanatiques,bien équipée avec les matériels pris à l’armée syrienne dans sa déroute, commandée en grande partie par les anciens officiers de Sadam Hussein, et dont tout le monde s’accorde à dire que il faudra des troupes au sol pour la réduire (Même Hillary Clinton l’a reconnu dans un discours récent. Mais qui est ce qui s’y collera?).Mais même si la géographie du champ de bataille est bien plus favorable qu ‘en Afghanistan, les Américains craignent le piège d’un nouvel enlisement, et la coalition recouvre de telles différences d’objectifs stratégiques  que personne n’est encore prêt à prendre le risque « d’y aller » .En même temps la conscience du danger mortel qui menace la civilisation a progressé,et même la stratégie de Obama de simplement « contenir » la progression de l’Etat Islamique apparaît dépassée. Au fur et à mesure de la litanie des crimes barbares, et de l’extension du recrutement des séides de l’EI, les Etats de la région et du monde civilisé se mobilisent les uns après les autres. après l’entrée en action de la Russie et de l’Iran.

Le deuxième front est le front intérieur en France. L’EI a continué à menacer toute la population française d’instaurer la terreur par des crimes se surpassant dans l’odieux. Après les meurtres de journalistes, de Juifs et d’enfants (Mohamed Merah), ils continuent dans l’escalade de menaces démentes. Après avoir fait un carnage au milieu de la jeunesse qui buvait un pot ou écoutait  un concert de rock, c’est  toute la population civile d’un pays qui est désignée comme cible des tueurs  inhumains qu’ils ont endoctriné,formé, et formaté et qui achèvent à bout portant ceux qui n’ont pas expiré à la première mitraillade.Cette secte de tueurs heureux de mourir  après avoir causé un bain de sang doit être éliminée par tous les moyens, peu importe qu’ils s’auto-pulvérisent en appuyant sur un petit bouton ou qu’ils soient transformés en gruyère comme leur chef qui n’a pas réussi à échapper aux policiers dont il se moquait. Le premier ministre a évoqué le risque d’attentat chimique et  les équipes de secours s’entraînent pour pouvoir faire face à la catastrophe qui s’annonce. Cela veut dire que il faut faire vite, pour prendre de vitesse les criminels qui rivalisent d’inventivité pour trouver des moyens pour tuer encore plus de gens et terroriser davantage.L’ère des loups solitaires n’est pas finie, bien au contraire, mais elle va passer au second plan, derrière les attentat soigneusement planifiés, mis en oeuvre par des équipes organisées et formées dans ce seul but: tuer, tuer et encore tuer.

Inévitablement, comme dans toute guerre, apparaissent ceux qui disent que il faut négocier plutôt que faire la guerre, et préserver la moindre miette de liberté. Comme le PC à l’époque réclamait le retrait des fusées américaines qui devaient faire face aux missiles russes déjà installés, la CGT annonce qu’elle votera et luttera contre les législations d’exception, faisant passer dans un tour de passe-passe les morts et les centaines de blessés de cette guerre pour un incident secondaire.
Ceux qui trahissent l’effort de mobilisation de tout le pays, au nom d’idéologies  et de réflexes périmés, et tentent de noyer le poisson en espérant tirer des bénéfices de ce soutien aux groupes communautaristes, leur future clientèle, doivent être dénoncés comme complices des assassins à qui leur refus  des moyens de lutter contre les criminels donne du temps pour perfectionner et perpétrer leurs attaques. La 5ème colonne n’est pas un fantasme, elle existe et est constituée de vieux routiers de ces combats sur les arrières du front: communistes, gauchistes, écologistes, après une période de sidération devant l’horreur, montent au front… contre les fondements de la défense du pays: Les vieux militants se réveillent et sortent du bois:Noël Mamère, Esther Ben Bassa, le chef de la CGT,  entament la complainte des libertés menacées. Chritiane Taubira, leur leader spirituel,n’a pas pu lors d’une interview , approuver le retrait de la nationalité française pour les binationaux terroristes,. Elle n’a pas osé s’y opposer, mais tout le monde a bien compris que cela lui tordait la bouche d’acquiescer.

L’unité du peuple français se fera sans et contre ces individus qui , pour beaucoup d’entre eux,ont l’habitude de choisir le camp ennemi..

Publicités

La sauvagerie de l’état islamique séduit toujours de plus en plus de musulmans.

novembre 10, 2015

Le reportage réalisé par un témoin oculaire à Raqua, ville de Syrie occupée par l’EI, et considérée par lui comme sa  « capitale » actuelle donne une idée de l’idéologie de ces gens: l’entrée de la ville est marquée par cinq têtes empalées, destinées à « faire réfléchir » ceux qui entrent dans ce royaume des ténèbres; on ne peut s’empêcher de penser au livre de Joseph Conrad: « Au coeur des ténèbres », ce royaume fou ou un ex officier dément, incarné au cinéma par Marlon Brando,  faisait régner un système d’horreur et de supplices, et  dont la seule façon de se débarrasser était de le faire disparaître dans un océan de napalm.

Les têtes empalées exposées comme un avertissement signent les références historiques de ce mouvement: la terreur que faisaient régner les armées mongoles dans le monde entier par les pyramides de têtes coupées ( jusqu’à 100000 parfois) qui punissaient  les villes qui avaient osé se défendre et dont l’horreur se répandait comme une marée à des milliers de km. La différence était à l’époque que les Mongols n’exigeaient que le paiement d’un tribut et la reconnaissance de la suzeraineté de l’empire Mongol, mais laissaient les pays conquis libres de garder leurs croyances et leurs cultes, même leurs dirigeants si ceux ci faisaient acte d’allégeance, alors que l’Etat Islamique n’exige pas seulement la soumission , mais aussi la  conversion  a sa conception féroce et anachronique de la religion.

La terreur que ce groupement inspire, volontairement, comme ses prédécesseurs mongols n’est pas fortuite. c’est une stratégie  calculée, qui vise à dissuader toute résistance, en ne laissant aucune chance de survie en cas de défaite.Il ne fait pas de prisonniers et décapite ceux qui n’ont pas de valeur financière à ses yeux.

Mais les décapitations, y compris pour le simple fait de ne pas être musulman, comme les coptes par exemple, ne sont pas  la seule horreur pratiquée. Un autre exemple en était donnée par un témoignage recueilli par une chaîne d’information de France télévision: un adolescent de 17ans, a qui l’EI avait fait couper un pied et une main parce que il avait refuser d’aller combattre dans les rangs de l’organisation, lors des recrutements de  force que elle opérait dans les territoires sous son contrôle. Le jeune garçon, qui vivait avec sa grand-mère, racontait comment il avait été enfermé avec plusieurs dizaines d’adolescents, battus et torturés, pour avoir refusé de s’engager , avec d’ailleurs le risque s’il le faisait, d’être désigné pour une mission suicide. Ces pratiques évoquent immédiatement les pratiques de recrutements forcés d’enfants qui existent  dans les mouvements  de guérillas africains, ou les enfants sont recrutés de force, drogués, obligés de tuer des innocents, et deviennent eux mêmes des tueurs sans pitié qui ne connaissent que le plaisir de tuer et d’exercer à leur tour la terreur comme ils l’ont subie eux mêmes. Le recrutement forcé et l’enrôlement d’enfants transformés en tueurs est un crime contre l’humanité, condamné par tous les pays civilisés, comme le reste et en particulier la transformation des femmes de vaincus en  esclaves sexuelles, source à la fois de rentrées d’argent et d’arguments de recrutement pour les incapables sexuellement , attirés par ces proies qui leurs sont livrées.

L’autre parallèle qui vient immédiatement à l’esprit est celui des mêmes mutilations, mais pratiquées cette fois par  un autre groupe musulman, le groupe des chiites de l’état Iranien, qui torture dans ses geôles les opposants et quand il ne les pend pas, les relâche mutilés, infirmes et dépendants à vie .

Ces bêtes sauvages, qui disposent de ressources financières énormes,avec le pétrole et le gaz qu’ils trafiquent en toute tranquillité avec la complicité de l’état Turc et de plusieurs « sponsors » arabes,  d’un armement de pointe acquis avec cet argent et leurs prises de guerre, et du rassemblement  de psychopathes le plus important depuis la fin du nazisme, doivent être anéantis si nous ne voulons pas que la terreur fasse tache d’huile et finisse par s’imposer chez nous comme dans les zones de non droit ou ils prolifèrent.
Suscitant sans cesse des nouvelles vocations de tueurs suicidaires, ils créent une nouvelle sorte d’humains, libérés de tout sentiment humain et qui se sentent justifiés par le fait de patauger dans le sang de ceux qu’ils désignent comme leurs ennemis. Souhaitons leur de rencontrer enfin le drone qui leur donnera accès à leur paradis, ou ils pourront sans fin profiter des soixante dix vierges qui les attendent surement avec impatience.