Emmanuel Todd vs Manuel Valls:la gauche explose sur la question de l’Islamisme

Publié mai 9, 2015 par gb
Catégories : identités nationales, islamisme, laïcité, Les ennemis de l'Occident

Tags: , ,

Les insultes volent de plus en plus bas entre les factions de la gauche: Emmanuel Todd se lâche et traite M. Valls de pétainiste,  de « bête », et les manifestants  du 11 janvier de cathos refoulés et d’islamophobes racistes. Valls refuse la polémique et dit a Todd qu’il se déshonore avec ses insultes.Déjà la ministre de l’éducation, prise à parti pour ses choix pédagogiques  contre les langues anciennes e, les classes « élitistes » d’allemand  et les programmes d’histoires pleins de trous concernant le « roman national » français, ripostait en traitant les intellectuels qui la critiquaient de « pseudo-intellectuels » (comme si elle en était une vraie!).

Mais l’explosion de haine inaugurée par l’ouvrage polémique de E. Todd expose bien  la ligne de partage entre les deux gauches françaises.La gauche de E.Todd est promusulmane,Elle considère les musulmans comme les victimes exemplaires de la société française, ceux qui sontl’élément de discrimination entre « vraie gauche » et fausse gauche, ceux qui les défendent dans tous les domaines sont des vrais hommes de gauche, les autres font partie de la « France blanche », sont consciemment ou non islamophobes, et en plus, c’est sa trouvaille personnelle, des cathos refoulés.,c’est la France pétainiste(?) qui est descendu dans la rue.
La « pensée » ultra simplificatrice des gauchistes, fonctionnant sur des schemas binaires du style anti islamiste= islamophobe raciste-pétainiste partisan d’une France blanche= proche des nazis= ne méritant que le mépris et des insultes montre la dégénérescence du débat politique, A quand les « vipères lubriques » et les hyenes »écrivains. L’insulte se substitue à l’argumentation défaillants, la bonne foi de l’autre est contestée et son appartenance au règne de l’épouvantable affirmée comme une vérité( puisque c’est un « spécialiste qui le dit. Sauf que aucun chiffre n’a jamais prouvé que les manifestants étaient des « cathos refoulés ni des pétainistes.La seule preuve qui découle de tout ça, c’est que les interprétations les plus fantaisistes sont possibles, et que quand un spécialiste est prisonnier de son idéologie,tous les contresens et les manipulations peuvent sortir de sa bouche,sans qu’il manifeste la moindre hésitation.;.La seuleconviction qui ressort de cela, c’est le total manque de rigueur et de fiabilité professionnelles de E.Todd.Cet ancien communiste a gardé le mode stalinien de discussion par disqualification de l’adversaire, et il n’est pas le seul.La gauche a toujours utilisé le ton moralisateur pour disqualifier ses adversaires.. et se voit maintenant appliquer à elle même sa propre méthode: dans quel monde vivons nous!

Ce n’est pas les manifestants du 11 janvier, qui ont manifesté contre l’intolérance criminelle et la barbarie des criminels islamistes,qui étaient des pétainistes de « la France blanche, c’est E. Todd qui laissé libre cours à sa haine de ceux qui ne voient pas le monde comme lui et qui a rendu visible son appartenance au club des intellectuels prêts à toutes les forfaitures intellectuelles( comme ceux qui ont défendu Pol Pot, les atrocités de la révolution culturelle et maintenant celles des criminels islamistes que nous côtoyons.

Il ne lui reste plus qu’ à adhérer aux théories complotistes pour boucler la boucle, et faire un dernier petit tour médiatique, avant de rejoindre la cohorte des intellectuels enivrés de leur prestige médiatique et prêts à tout pour maintenir l’illusion d’une puissance intellectuelle qui n’est que du vent.Les tentatives de réutiliser les miettes de l’anti impérialisme et de l’internationalisme fantasmatique n’inspirent plus que quelques discours vengeurs et déconnectés de la réalité et du jugement de la majorité des français.

« le Monde », un journal pro palestinien qui n’hésite pas à faire feu de tout bois pour essayer de déconsidérer l’armée israélienne

Publié mai 5, 2015 par gb
Catégories : actualité au proche orient, conflit de gaza, conflit israélo arabe, guerre au proche orient, pacifisme en france, pacifistes en Israël

Tags: , , , , ,

Le numéro daté du 5mai du quotidien met le paquet dans l’attaque portée contre l’armée israélienne: une photo barrant la  moitié supérieure de la une,montrant des palestiniens au milieu d’un monceau de ruines  surmontée d’un titre qui est une condamnation morale sans appel: « La dérive morale de l’armée israélienne à Gaza ». Le choc des mots allié à celui des photos, Le Monde a décidé de frapper de toutes ses forces là ou cela fait mal: la réputation d’attitude éthique de l’armée israélienne, qui s’oppose évidemment au rejet de toutes les lois de la guerre par les palestiniens: utilisation d’édifices religieux, hospitaliers ou scolaires comme base de lancement de roquettes qui visent les populations civiles israéliennes, utilisation de boucliers humains pour protéger les cellules activistes, port de vêtements civils par les militaires et utilisation de civils et même d’enfants et de femmes dans des attaques – suicide contre les soldats,etc.. La guerre menée par le Hamas s’enorgueillit de ne respecter aucune des lois de la guerre et évidemment pas la convention de Genève. Le Monde se saisit donc  de l’offensive politique d’une ONG gauchiste nommée « Breaking the silence » qui déclare que l’ offensive de Tsahal sur Gaza  a provoqué des dégâts humains et matériels tels que cela « jette de graves doutes » sur l’éthique de Tsahal… et offre deux pages complètes de son journal, en page 2 et 3, avec en prime une deuxième photo montrant les corps ensanglantés de 3 enfants palestiniens tués lors de la bataille de Gaza.. Le mécanisme est toujours le même. Quelques soldats ou même officiers expriment des critiques sur quelques évènements qu’ils ont vu et cela construit les bases d’une argumentation dont le véritable but est d’une part de traduire devant un tribunal international les chefs militaires israéliens, sans rien dire de la litanie de crimes commis par les dirigeants terroristes palestiniens . Le principe du « deux poids, deux mesures » est utilisé sans vergogne, pour essayer de  refaire passer l’armée israélienne sur une position défensive, la mettre en position de justifier toutes les mesures défensives qu’elle prend pour défendre ses soldats (tirer sur les civils qui s’approchent à plus de quelques centaines de mètres des soldats, tirer sur les gens qu’on voit téléphoner et qui observent des toits le champ de bataille,etc, d’autre part de couper Israel de ses sympathisants, au profit d’in vision victimaire des palestiniens, dont il faut rappeler que ils on inauguré la guerre de Gaza par le lancement sur la population civile de Israel de centaines de roquettes. Les organisations gauchistes israéliennes depuis longtemps prêchent le même discours:les Palestiniens sont les pauvres victimes civiles de la soldatesque israélienne qui abuse toujours de sa surpuissance. La guerre que ces organisations pacifistes mènent contre  Israel se déroule toujours à visage masqué, derrière le paravent  des protestations »moralisantes », mais son but est stratégique: il s’agit de miner la respectabilité du combat pour son existence d’Israel pour atteindre le niveau de réprobation morale qui a atteint les armées des guerres coloniales dans la période  de l’ après-guerre . Tous les ex gauchistes des années 60/70 frétillent de plaisir à l’idée de réendosser leurs vieux habits de militants anticolonialistes, enfin une bonne cause (périmée) à se remettre sous la dent. C’est une véritable « cinquième colonne », qui poursuit son travail systématique  de coupure des liens entre Israel et ses soutiens internationaux avec un écho minimal en Israel même, mais qui ont un certain succès auprès  auprès d’une élite qui est fatiguée du poids historique de la « question juive ». Le Monde qui ne cache pas son soutien aux mouvements pacifistes de la région, comme le moribond « La Paix Maintenant »,mobilise toutes ses forces pour donner l’écho maximum  a ces groupuscules,qui n’ont qu’un echo très réduit en Israel même, mais qui convainquent encore quelques socialistes en France et quelques « humanitaires »  confits dans le désir de bonne conscience et l’aveuglement sur les désirs véritables de ceux qui ne cessent de se faire passer pour des éternelles victimes. Ainsi, Le Monde continue  à jouer son rôle hypocrite de « journal objectif » alors qu’il est engagé à fond  dans une lutte politique ou il n’hésite pas , sous l’apparence  de la neutralité, a défendre de toute sa force d’influence, les manipulations d’opinion des bandits du Hamas et de leurs complices.La dérive morale n’est pas celle de l’ armée israélienne, c’est celle du « Monde » qui utilise l’insinuationet la présentation tronquée des faits  pour  faire le sale travail de la désinformation . Quelle déchéance!

Copenhague après Paris:l’islamo fascisme dévoile son vrai visage

Publié février 17, 2015 par gb
Catégories : antisémitisme, communautarisme, identités nationales, islamisme, laïcité, Les ennemis de l'Occident, pacifisme en france, questions d'identité, terrorisme

Tags: , , , , , ,

Au moment ou le parti des « démocrates musulmans » de France annonce sa création  et sa mise sur les rangs pour toutes les élections françaises, ce qui signifie l’apparition d’un groupe de pression islamiste déterminé à user de toutes les failles des institutions et de la législation française pour promouvoir le communautarisme et lutter contre la  laïcité, tombe la nouvelle des attentats de Copenhague:

une conférence sur la liberté d’expression et une synagogue ont été la cible d’un tueur kamikaze, qui a eu le temps de tuer deux hommes et de blesser 5 policiers avant d’être abattu par la police, reprenant les cibles (Juifs, policiers,) de l’attentat de Paris. Au même instant, nous apprenions que l’Etat Islamique venait d’annoncer la décapitation de 21  Coptes égyptiens, dont le seul tort avait été d’être chrétiens. Puis arrivaient les nouvelle de la profanation de plusieurs centaines de tombes d’un cimetière juif dans le BasRhin, oeuvre de quelques adolescents aux motivations  apparemment confuses, mais ou l’air du temps à l’antisémitisme doit avoir joué son rôle.A peine cette information tombée qu’une autre arrivait: Roland Dumas  faisait une déclaration fracassante dans laquelle il accusait publiquement Manuel Valls « d’être sous influence juive ». La coupe de l’antisémitisme déborde, l’ignominie se répand comme une trainée de poudre. En donnant sa caution à ces abjections, Roland Dumas, qui sait parfaitement le poids des mots, et le poids de sa parole en tant qu’ancien ministre des affaires étrangères et qu’ancien hiérarque du Parti Socialiste, joue un jeu pervers ou il attaque l’un de ses ex confrères du Parti avec des arguments ignobles. De plus, il salit le Parti qu’il a en partie représenté, et confirme sa réputation de pourri et d’avocat de toutes les causes sales à condition qu’elles payent bien.

La conjonction de toutes ces attaques en quelques jours  montre l’accélération du processus de guerre totale déclarée au monde civilisé par les fous meurtriers de Daech, mais aussi  les relais dont ils disposent dans la société européenne. Si Dumas a cru utile pour lui de se joindre à la propagande de l’EI, c’est que le livre de Houellebecq est encore plus prophétique qu’on ne le pensait. Comme il l’avait imaginé  dans sa fiction politique,les lâches qui espèrent toucher des dividendes de leur trahison et de leur soumission existent, et ils ont parfois même des situations importantes.

En tout cas,l’antisémitisme est une arme dont l’EI est décidé à se servir sans bornes, comme le montre le choix de ses victimes lors des attentats européens. Les fascistes meurtriers de Daech, fascistes par l’utilisation de la terreur pour soumettre la population à leur idéologie grotesque, par leur vision purement totalitaire de la politique: une seule vérité et la mort pour ceux qui ne l’adoptent pas,  par l’utilisation de l’antisémitisme comme ressort essentiel de leur propagande, et par la volonté de puissance démesurée qui relie tout cela, commencent à  apparaître pour ce qu’ils sont: des tueurs fanatiques, sans le moindre début d’un respect pour la vie humaine, prêts à utiliser les moyens les plus abjects pour arriver à leurs fins et qui doivent être éliminés impitoyablement si nous ne voulons pas qu’ils détruisent tout ce qui a du prix à nos yeux dans l’existence.

Le problème est donc l’existence de relais pour ces islamo fascistes: d’une part les défenseurs de l’Islam, qui ne se différencient que faiblement de ces crimes et qui ne voient pas clairement en quoi ils s’écartent de leur propre vision de la société et de la religion, même s’ils désapprouvent leurs méthodes. Cette ambiguité,ressemble à celle du Parti Communiste qui à l’époque de l’invasion de la Tchécoslovaquie par l’URSS et les forces du Pacte de Varsovie,s’était « désolidarisé » de cette action tout en restant parfaitement d’accord avec le régime et en approuvant sa conduite sur le plan international. L’accord restait fondamental sur le fond et la complicité générale.

Les musulmans devront donc choisir leur camp, entre la démocratie et le fascisme, ils ne pourront pas rester muets et complices par leur silence.

Les autres relais sont les tiers mondistes et les multiculturalistes, qui dans leur déni des identités  nationales, en viennentà trouver légitime l ‘expansion de l’Islam, au nom du droit de chacun de développer  ses références culturelles et de l’obligation pour les autres de l’accepter.  Les islamistes de Grande Bretagne et du Canada ont exploité cette indifférence de l’Etat jusquà laisser fonctionner des tribunaux islamiques au Canada et jusquà ce que les terroristes qui avaient bénéficié de cette mansuétude déclenchent les attentats meurtriers de Londres et de Birmingham. S’y ajoutent les différents groupes gauchistes qui voient dans les immigrés les nouveaux » damnés de la terre » dont ils ambitionnent de faire le nouveau prolétariat qui abattra pour eux l' »ancienne société ». Enfin les pacifistes de nombreuses organisations, souvent d’ailleurs noyautées par leurs éléments gauchistes qui haïssent les Américains et leurs alliés, s’efforcent de minimiser l’enjeu de cette bataille et s’obstinent à nier la nécessité des interventions militaires engagées par les pays qui  sont décidés à résister à l’offensive généralisée des islamistes comme ils nient la réalité de la guerre déclenchée contre nous par  ceux-ci.Toute cette nébuleuse qui s’étend à l’extrême gauche et à l’extrême droite communie dans  un antisémitisme larvé, souvent camouflé en « antisionisme » virulent, et qui reprend et diffuse les rumeurs les plus absurdes et les plus haineuses qui accusent les juifs des maux les plus variés.

La guerre ne fait que commencer.

 

Le parti démocrate musulman de France: la naissance d’un groupe de pression islamique qui va tenter de donner un paravent de légalité à ses manipulations communautaristes

Publié février 15, 2015 par gb
Catégories : communautarisme, crise d'identité et islamisme, identités collectives, identités nationales, islamisme, laïcité, questions d'identité, terrorisme

Tags: , , , , , , ,

Cette fois ça y est: ils ont franchi le pas: un groupe musulman  s’est constitué avec l’ambition  clairement exprimée de se tailler une place sur l’échiquier politique français, en s’arrogeant le statut de représentant politique et porte parole des musulmans. Le programme est énoncé nettement: s’emparer en jouant sur les institutions de postes de représentation à tous les échelons et   participer à  touts les élections jusqu’à l’élection maîtresse de la vie politique française: l’élection présidentielle, si ils arrivent à obtenir les 500 signatures pour y  participer.

Les musulmans n’envisagent évidemment pas  de s’emparer de la présidence, comme l’a imaginé dans son livre prophétique  Michel Houellebecq, mais de  constituer une force d’appoint dont les quelques pour cent de voix peuvent être décisifs dans cette élection, et de négocier au prix fort leur ralliement. La similitude avec le livre de Houellebecq est grande. La aussi, le parti musulman n’ayant pas de doctrine économique particulière, il peut s’allier avec n’importe quel part en concentrant ses exigences sur les seuls points qui l’intéressent: l’expansion de l’Islam et le développement  de sa représentation.

En fait , on assiste clairement à une division du travail:une partie des  musulmans  confie à des musulmans dits « modérés » le soin de jouer sur la légalité pour exploiter toutes les opportunités offertes par la Loi pour élargir la visibilité et l’influence de l ‘Islam, puis si possible modifier la Loi dans le sens favorable. Une autre partie s’engage dans une forme de violence armée qui vise  ouvertement à terroriser la population par des attentats et à obtenir sa « soumission » par la force, et le chantage à la menace. aux diktats religieux.

Quant on voit ce qu’ont donné les régimes « islamiques modérés » comme la Turquie, qui est de moins en moins modérée et de plus en plus islamique (persécution du camp laïque, ouverture des universités au port du voile, soutien hypocrite à l’Etat Islamique) etc…, on voit qu’il s’agit d’un des deux fers au feu de la stratégie d’expansion des islamistes.
Jusque là, la pression des électeurs musulmans existait et orientait les discours des partis qui les ménageaient, ou s’appuyaient carrément sur eux.,mais c’était nié aussi bien par les partis que par les islamistes. Maintenant la menace est exprimée clairement: ceux qui ne se soumettront pas aux exigences des islamistes le paieront, de la même manière d’ailleurs que le Front National a fait payer aux partis de gouvernement l’exclusion politique dont il a été frappé en appelant à voter contre leurs candidats, en jouant sur son pouvoir de nuisance.

Les buts de ,ce parti musulman sont clairs et posés sur la table: droit au port du voile,particularité des régimes alimentaires scolaires, soutien à l’enseignement  dans des établissements privés islamiques, reconnaissance de la Palestine.soutien à l’adhésion de la Turquie à l’Europe. Il n’y a pas que la politique intérieure qui est visée, c’est tout la politique internationale de la France qui sera sommée de s’aligner sur les intérêts des musulmans: à quand le boycott des contacts avec les Israéliens, l’ouverture massive du pays à l’immigration,

Il existe en France un courant de pensée qui défend, au nom de la défense de la « diversité » le développement d’une identité multi ethnique qui serait un mixage de références de toutes les cultures ou l’identité française se dissoudrait  dans un patchwork sans signification historique.Ceux là rêvent d’une identité universelle, comme un groupe sanguin qui serait receveur et donneur universel. En fait , c’est une identité privée de toute originalité, comme les rues commercantes des grandes villes européennes, avec leurs enseignes toutes identiques. Pour s’approcher de ce rêve funeste, ils ne voient pas de problème a ce que les autres  combattent ce qui constitue notre particularité culturelle au nom de la défense de la leur propre.

L’apparition de ce parti, certes légal,est une déclaration de guerre à la République et à son refus du développement du communautarisme.La République Française est inséparable du principe de la laïcité, qui est constitué par le refus de voir jouer un rôle politique à la religion, considérée comme une affaire strictement privée.Il ne s’agit pas d’une promotion active de l’athéisme, comme font semblant de le croire les thuriféraires du renouveau religieux, même si  il existe des reliquats de militantisme anti religieux dans l’extrême gauche;Mais certains partisans d’un retour du religieux sur la scène politique n’hésitent pas à parier sur les bénéfices qu’ils pourraient tirer d’une mise au centre de la vie politique des préoccupations éthiques des religions. Dans ce contexte, ils sont prêts considérer avec beaucoup d’indulgence et de compréhension les exigences religieuses des musulmans.

Au contraire,les islamistes rêvent de mettre la religion au poste de commandement, et défendent une vision de la société ultra réactionnaire, qui s’accorde avec les voeux de certains: société autoritaire, sexiste, inégalitaire, ennemie des libertés; c’est déjà le titre du parti qui est mensonger, en se prétendant « démocrate » et qui est une première étape de  la manipulation de grande envergure qui s’esquisse. Comme toujours, les mouvements extrémistes prétendent parler au nom des  masses dont ils s’attribuent le statut de représentants officiels, et c’est au nom de cette pseudo représentativité qu’ils présentent leurs revendications,qui sont le marche pied de leur accès potentiel au pouvoir. Si les musulmans ne veulent pas que leur parole soit kidnappée par ces escrocs, leur dernière chance est de se mobiliser contre ces faux représentants auto proclamés et de se déclarer publiquement opposés à  cette OPA annoncée sur leur communauté.

Les attentats se multiplient en France ainsi que les horreurs des islamistes à l’étranger .

Publié février 9, 2015 par gb
Catégories : actualité au proche orient, antisémitisme, conflit israélo arabe, islamisme, Les ennemis de l'Occident, terrorisme

Tags: , , , , ,

Après l’agression perpétrée à coups de couteau contre  3 militaires protégeant un centre communautaire juif, il apparaît clair que les attentats vont  continuer au fil de l’inspiration des candidats terroristes, avec des cibles déjà éprouvées: les juifs et les militaires ou les policiers. en priorité, mais tout citoyen deviendra une cible potentielle un jour ou l’autre.. Manifestement, le fait de ne pas disposer d’armes à feu ne suffit pas à dissuader les volontaires: après l’attentat à la voiture qui fonce dans la  foule , ou le couteau  avec lequel on attaque une foule de passants, les moyens de tuer le plus possible de Français vont se diversifier.Peu à peu, les méthodes du proche orient vont faire leur apparition en France; colis piégés dans les transports en commun, voitures remplies d’explosifs, toute la panoplie des moyens meurtriers sera utilisée pour faire passer en France le climat de terreur que veulent imprimer ceux qui les ont répandus dans les pays pourris du moyen -orient/ Ils viennent d’ajouter encore deux horreurs à la litanie de  leurs exactions: brûler vif le pilote jordanien qu’ils ont capturé, brûler des milliers de livres dans un autodafé géant reprenant l’exemple nazi, montrant leur haine de la culture et de la pensée. La visée manifeste de cette association maffioso religieuse qu’ est l’EI est  visiblement de bâtir sa renommée sur les sommets de sauvagerie que personne n’imaginait atteignables au XXI ème siècle. Son recrutement apparaît de plus en plus centré  sur le monde délinquant ou pré délinquant des banlieues, surfant sur la haine des policiers et de la France qui fleurit dans ces banlieues ou l’intelligence est considérée comme une tare sauf si elle sert à arnaquer son prochain. Ses méthodes se rapprochent aussi de celles utilisées par les mafias pour terrifier les rivaux ou  ceux qui tentent de les freiner.Déjà, les mafias sud américaines utilisent les décapitations et les mutilations dans cette démonstration de ce que il n’y a pas de limite à leur férocité. Ces mafias, qui sont elles mêmes des mouvements terroristes deviennent elles aussi des mouvements internationaux. Simplement, leur but est seulement l’enrichissement sans limites, et par les moyens inhumains du crime (assujettissement des individus privés de leur libre arbitre, utilisation sexuelle, corruption de fragments entiers des appareils répressifs.) La perméabilité des frontières entre le gangstérisme et les guerillas et les passerelles entre les uns et les autres sont de plus en plus nombreuses, dans le mélange entre trafics des régions frontalières (Sinaï, frontière de la Turquie et de l’Irak, grandes voies transahéliennes), filières de la drogue et des armes, trafic d’esclaves sexuelles, kidnapping conçu comme une industrie locale. En Amérique Latine, ce sont les cartels de la drogue  qui s’allient avec les guérillas qui elles même se financent essentiellement avec ces trafics, justifiant la dénomination de « narcos guérillas ». Partout l’interpénétration des mafias et des guérillas se développe,l’armée du crime devenant une école du crime et du terrorisme. L’apprentissage de la clandestinité, du maniement des armes, de la lutte contre la police commence  en France par les petits délits qui font entrer les délinquants dans une carrière d’affrontement avec l’Etat qui les combat et fournissent les hommes de main aux recruteurs plus intelligents qui les manipulent. L’islamisme fournit la bouillie intellectuelle qui permet de conquérir les esprits faibles qui se laissent embobiner et embarquer  dans des rêves de conquête du monde dont ils s’enivrent.

Les frères Kouachi, Koulibali, Merah, tous sont passé par la case prison et délinquance, avant de structurer leur haine par le discours islamiste et terroriste. Tous ont vécu la dérive qui les conduit vers  la fin suicidaire après quelques assassinats lamentables, dans un affrontement sans espoir avec la police.

Mais l’illusion qui fascine une frange de la jeunesse immigrée en lui faisant miroiter le rêve d’un état islamique augmentant progressivement sa puissance en absorbant les uns après les autres les états faibles de la région, et en disposant de leurs richesses pétrolières et financières va se heurter à la réaction grandissante des puissances du monde entier qui ne peuvent tolérer l’intrusion de fous aussi dangereux que l’EI. Il ne suffit pas pour conquérir des états même faibles de disposer de quelques milliers de militants fanatisés dont une partie ne peut plus servir après usage ( = autodestruction par explosion de la ceinture d’explosifs). Il est vrai que la situation était très favorable en Irak( armée détruite par les Américains et pas sérieusement reconstruite) et en Syrie( conflit avec la dictature sanguinaire de  Assad qui révulsait les masses musulmanes, et pays divisé entre groupes ethniques se préparant à un éclatement de la nation.)Le danger potentiel de cet état-bandit aux portes du réservoir d’énergie de la planète est si énorme que la réaction ne peut que s’amplifier jusqu’à l’écrasement de cette tentative. Mais le problème des masses musulmanes désemparées par les difficultés créées par leur éducation ou leur inéducation pour s’intégrer dans leurs pays d’accueil crée un réservoir de main d’oeuvre pour un terrorisme endémique qui ne peut déboucher que sur un ensauvagement de la vie politique. Le terrorisme reste un conflit de basse intensité, qui ne peut menacer que quelques centaines de victimes potentielles et qui ne détient aucun vrai levier dans les pays civilisés, même si il mobilise toutes ou presque toutes les forces policières d’un état. Mais il n’est pas pensable que comme dans la fable politique de Houellebeque les islamistes prennent le pouvoir dans un pays comme la France. Cependant ils peuvent essayer de grignoter des règles du vivre ensemble pour tendre vers une guerre civile larvée. Tout autre est la situation des états faillis d’Afrique et du Moyen Orient ou il existe des risques de bascule totale des régimes  vers des formes proches de celle de l’Iran. L’Egypte est passée à deux doigts de cette issue et la Turquie penche de plus en plus vers une dictature islamiste camouflée en  Etat « neutre » devant cette question, tandis que le Pakistan reste en état d’équilibre instable, hypocritement camouflé » en « ami des Etats-Unis ».

L’avenir est sombre, mais pas nécessairement catastrophique si l’Occident se reprend et si en particulier les Etats Unis ne renoncent pas à leur rôle de défenseur du monde libre, face à l’offensive du nouveau totalitarisme qui s’avance en profitant de la cacophonie européenne et de l’indifférence ou de la complicité des ex empires communistes.

 

la terreur religieuse islamiste nous menace d’un recul en arrière de mille ans

Publié janvier 21, 2015 par gb
Catégories : actualité au proche orient, antisémitisme, islamisme, Les ennemis de l'Occident, menaces iraniennes, nucléaire iranien, terrorisme

Tags: ,

Les nostalgiques de l’an 700 sont passés à l’attaque. Les juifs, les journalistes et les policiers sont les premières cibles de cette secte, mais ils ne sont que des exemples de la terreur dont rêvent les militants de cette nouvelle inquisition , assoiffés de sang et de pouvoir. Ils ont été choisis parce que  représentant les phobies de ces candidats tueurs: un groupe ethnique qui a réussi son intégration dans la société , ce dont ils sont incapables, la liberté d’expression et de pensée qui leur fait horreur, et les défenseurs de l’ordre républicain à qui ils essayent depuis longtemps d’arracher des « territoires de la République ».

Baignant dans un monde fantasmagorique ou ils s’imaginent en hordes de cavaliers combattant les « croisés » à grand renfort de décapitations, ils remettent au goût du jour jour une imagerie avec laquelle ils essayent de recouvrir la réalité sinistre qu’ils constituent: un ramassis de canailles qui tuent à tour de bras et font régner une terreur religieuse par les bombes et les kalachnikov, qui prennent en otages ceux qui leur tombent sous la main,  et visent rien de moins que la domination du monde. Ces fous, qui s’accrochent  au rêve d’un recul du temps et pensent arrêter la mondialisation avec leurs mots d’un autre temps, n’hésiterons pas, si on ne les stoppe pas avant, à déclencher une apocalypse nucléaire si on les laisse approcher de l’arme suprême. Déjà le Pakistan , largement infesté par la haine islamiste, possède la bombe et a essayé d’en faire bénéficier ses amis.

L’Iran bande toutes ses forces pour atteindre le moment ou il aura cette bombe et pourra faire chanter le monde entier avec infiniment plus d’efficacité que la Corée du Nord. La hiérocratie religieuse qui contrôle d’une main de fer le pays attend le moment ou elle pourra faire trembler le monde entier.

Face à ce danger inouï, les démocraties discutaillent,hésitent à s’engager par peur des pertes en vie humaine, sans mesurer que c’est « la » vie humaine qui risque de perdre toute valeur avec le pouvoir de ces assassins.

Limitant les capacités de leur imagination à quelques antécédents historiques ou ils trouvent leur inspiration, ils tentent régulièrement de dépasser les limites de l’horreur, en lorgnant du côté des effets médiatiques qu’ils en  obtiendront. Ainsi, ils exécutent très froidement 150 enfants dans une école pakistanaise, comme si ils essayaient de battre le record de   Brevik, sous prétexte de punir les parents militaires dans l’armée qui les combat . Plus ignoble, on fait difficilement mieux, mais il faut leur faire confiance: ils trouveront. Boko  Haram, une autre de leurs succursales, a fait assez fort, lui aussi.Enlever 200 jeunes filles, les traiter en esclaves et menacer de les vendre comme esclaves fait partie de cette compétition pour aller plus loin dans l’horreur ou l’Afrique dispute la palme au Moyen Orient,. Tuer une jeune femme en train d’accoucher, cela aussi les place bien dans cette course.L’énumération de tous ces crimes est lassante, elle ouvre juste une perspective sur l’abîme de noirceur qui s’ouvre sous les pas de ces  » héros de Dieu » comme ils disent. L’infériorité morale de cette  noire idéologie  n’est dépassée que par celle du nazisme avec qui elle partage le goût de la Mort et de la Terreur, le culte de la violence et du mensonge et surtout celui de la force qui fait plier l’autre et l’usage du crime comme arme politique

L’impression que nous avons de vivre un mauvais rêve ou se télescopent des visions du monde distantes de plus de 1000 ans, ou les autres se croient dans un autre temps et nous embarquent malgré nous dans ce cauchemar , fait que l’on se frotte les yeux. Est ce que tout cela est vrai, n’est ce pas un film de zombies qui continuent inlassablement de se relever quand on les tue? Est ce que l’humanité va se réveiller et les soutiens de ces monstres enfin se détacher d’eux? Il y a vingt ans, la démocratie pensait avoir gagné le monde entier, et voilà que la majorité du monde lui crache dessus et aspire à quelques bonnes vieilles dictatures, de la Chine à la Russie, de l’Arabie Saoudite, épicentre de l’anti démocratie au Nigeria.

Seule l’Italie a su , par la fermeté de sa politique sortir des « années de plomb » et isoler et vaincre ses terroristes , d’extrême gauche et d’extrême droite. Saurons nous en faire autant? Les démocraties vont elles enfin prendre la mesure exacte du danger et prendre des mesures drastiques. Nous sommes comme à la veille de la 2 ème guerre mondiale: une décision ferme aurait stoppé la réoccupation de la Sarre par les troupes allemandes qui tentaient un coup de bluff et n’étaient pas prêtes à la guerre. Au lieu de cela, il y a eu Munich. Aurons nous le courage de faire ce qu’il faut pour stopper cette course à  la mort?Arrêterons nous de nous tirer des balles dans le pied en nous critiquant les uns les autres? L’avenir le dira rapidement.

 

l’infamie antisémite camouflée par les mots atténuants du pouvoir socialiste

Publié janvier 20, 2015 par gb
Catégories : antisémitisme, communautarisme, islamisme, terrorisme

Tags: ,

Depuis des années que monte la violence et la haine antisémite dans le monde musulman de France, à travers les agressions quotidiennes, insultes, menaces , brimades subies par les enfants, puis attentats explicitement tournés contre les juifs, visant même les enfants, pour finir , après  un enlèvement accompagné de tortures à mort et un viol justifié par l’identité de la victime, par le massacre de plusieurs clients d’un épicerie juive, toujours les socialistes trouvent des mots pour atténuer l’indignation, par peur naturellement de  développer un sentiment anti  musulman. Du coup,les inventions langagières minimisantes   se multiplient: et d’abord, la justification victimaire fondamentale: les musulmans sont victimes d’un « apartheid » dit le premier ministre Manuel Valls, qui explique leur violence… vis à vis des Juifs peut être. Le recours à une explication du terrorisme  par l’exclusion sociale est une vieille vessie que les socialistes prennent encore pour une lanterne. Mais elle a le mérite de  satisfaire le désir de repentance  qui les taraude et d’éviter de penser le problème religieux  de l’époque et  la guerre mondiale à nos valeurs déclarée par l’islamisme. Car les socialistes veulent essayer encore de faire tenir ensemble  les morceaux de leur parti écartelé  entre positions tiers mondistes et positions social libérales Comme du temps du prestige du Part Communiste, ils restent moralement  dominés par le discours gauchiste, pour qui le nouveau prolétariat qui va se lever pour la révolution est celui du tiers monde, et devant qui nous devons faire amende honorable pour les torts que nous leur faisons subir. Ainsi Valls, dans une manière très « hollandiste », alterne un coup à gauche et un coup à droite, une dénonciation des crimes djihadistes et une validation du discours  sur la soi-disant islamophobie, concept créé par l’ayatollah Khomeini, qui a pour but de culpabiliser ceux qui critiquent les tentatives perverses des islamistes pour déjouer les lois égalitaires françaises  et imposer leurs tentatives communautaristes. Or, tant que le discours djihadiste ne sera pas montré pour ce qu’il est, c’est à dire une volonté d’anéantir toutes les libertés existantes et les remplacer par un régime de terreur religieuse, en s’appuyant sur le refuge dans la réaction la plus terrible, par le biais de la contrainte la plus violente, on le laissera se développer et on admettra son argumentation.Les socialistes inversent l’ordre des facteurs causaux;  c n’est pas la violence subie qui exclut  des musulmans, c’est la violence exercée par des minorités déculturées  qui conduit au visage monstrueux d’une religion vécue comme cherchant à imposer sa domination par la violence et le crime, dans le quasi silence de ses adeptes.
Partout dans le monde musulman, les églises brûlent, les chrétiens émigrent en masse, les femmes sont attaquées par des  musulmans fanatisés, des enfants assassinés froidement:  et ce serait la faute des « colonialistes » ou ex colonialistes. Partout le sang coule.La France ne fait que rattraper son retard et ce serait la faute de l’inégalité sociale, de l’apartheid que nous imposons à ces malheureux. Partout ils crient au blasphème, mais ce sont eux qui tuent. Partout, ils tuent au nom de Dieu.

Valls fait ainsi la démonstration en délivrant un certificat de victimes  au monde musulman, qu’il est prêt à n’importe quelle gymnastique verbale pour ne pas se brouiller complètement avec sa gauche,même à lui donner quelques bonbons de temps en temps pour les amadouer, surtout si ils ne coûtent pas cher. Ne pas apparaître comme un méchant seulement répressif , mais aussi comme un gentil socialiste qui défend les pauvres est plus important que analyser le phénomène, et il gagne sur les deux tableaux. Et donc quelle remontée dans les sondages! . Tout est affaire d’image, et là, il marque des points.

En attendant, une sauvagerie sans bornes se  développe partout ou sont les musulmans, et ce serait la faute de la société française qui les repousse?

Le problème, c’est que il n’y a pas de commune mesure entre les crimes et la haine qui se multiplient et une certaine injustice sociale qui fait  que l’ascenseur social joue moins bien pour certains  que pour d’autres. Est ce une raison pour tuer aveuglément ceux qui ne partagent pas une religion.La folie qui se développe  et qui prend parmi ces premiers signes, le visage de l’appel au meurtre des juifs n’est que le masque des plus noirs côtés de ce qui existe chez l’homme:la bassesse, la haine, l’idiotie, la haine de l’intelligence,et avant tout, le plaisir de terrifier pour se sentir exister. Et pour que cela puisse bien s’amplifier, et il faut commencer par pervertir le langage.Comme dans le livre de Orwell, il faut créer une « novlangue » ou les mots peuvent vouloir dire le contraire de leur sens commun,et à vrai dire n’importe quoi qui reflète la volonté de domination totale des maîtres du lexique et donc du langage; Ainsi un martyr ne sera plus quelqu’un qui se laisse torturer pour témoigner de sa foi,mais quelqu’un qui aura tué beaucoup d’innocents, si possible même des enfants et qui se sera suicidé en tirant sur la police ou qui aura sauté en même temps que ses victimes.

Une « victime »ne sera plus quelqu’un qui se fait tuer lors d’une révolte dans un ghetto, mais une petite frappe qui terrorise une cité HLM pour écouler sa drogue.

L’ apartheid ne sera plus un régime de segrégation scolaire, et d’interdiction des rapports sexuels entre groupes ethniques différents, mais un système qui ouvre des grandes écoles à des élèves doués, mais désavantagés par leur origine sociale, et dont l’ouverture aux mariages interethniques se heurte aux interdits religieux prohibant ces unions.

Là encore Manuel Valls cautionne, au nom de la lutte contre les amalgames d’autres amalgames  et vient à la rescousse des artistes  de l’hypocrisie et du détournement du sens des mots. Les attaques contre le sens des mots sont parmi les plus graves que l’on peut commettre contre la démocratie, parce que elle faussent la capacité de jugement des hommes et travestissent les vraies intentions des dirigeants. Manuel Valls, emporté par son sentiment d’être porté par la vague qui s’est soulevée devant les crimes djihadistes, a cru habile de corriger cet élan en apportant des justifications aux crimes et à l’infamie qui se développe. Il est possible que cela ne lui réussisse pas tant qu’il l’a pensé.

 

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.